Être ou ne pas être « fit »

Le poste instagram qui a declenché mon agacement @ellefr

Je sais bien que cette question a d’ores et déjà été abordée une centaine de fois et que mon propos n’aura rien d’original mais voilà : je commence à être excédée par cette mode qui fleurit dans la presse féminine ou sur Instagram consistant à vous donner comme injonction de devenir « fit ».

« To get fit » en anglais signifie littéralement « retrouver la forme » mais le sens caché de l’ensemble des méthodes proposées pour devenir fit est surtout : devenir maigre.

Parce qu’en effet et malgré les efforts considérables de certains pour mettre en avant des physiques variés, les réseaux sociaux et l’industrie de la mode ne cessent de promouvoir des filles maigres.

Tout cela, on le savait déjà et les polémiques notamment au sujet des mannequins anorexiques ont été nombreuses par le passé.

La mode de la « fit attitude » me semble toutefois beaucoup plus pernicieuse : on vous pousse à devenir une fille healthy, donc en bonne santé, en faisant plus de sport et en rééquilibrant votre alimentation.

L’intention peut paraître louable puisqu’il me semble assez sain d’encourager les gens, de manière générale, à avoir un mode de vie équilibré et à prendre soin d’eux.

Sauf qu’en réalité, en démarrant des programmes type #topbodychallenge ou #jedeviensbonnechallenge, on vous pousse à rentrer en religion puisqu’on vous demandera de modifier votre mode de vie entier, de faire du sport 3/4 fois par semaine, de ne pas manger certains aliments ET évidement de poster vos exploits sur les réseaux sociaux, photos avant/après à bien culpabilisantes à l’appui.

Sous couvert de devenir « juste » en bonne santé, on vous rendra maboule et obsédée par votre alimentation et votre physique puisque l’objectif, il ne faut pas se leurrer, n’est pas juste de retrouver la forme mais de maigrir. 

L’image que vous avez de votre corps sera dépréciée sans cesse puisque vous allez pouvoir vous comparer toute la journée à vos copines chalengeuses et si vous n’avez pas de bol, vous deviendrez une control freak totale voire descendrez dans la spirale des trouble alimentaires (l’article de Lili Barbery Coulon sur ce que l’on impose à nos corps est édifiant).

Attention je ne suis pas mieux qu’une autre : je passe pas mal de temps à me trouver trop ceci ou pas assez cela et à avoir envie de me muscler voir de mincir un peu.

J’ai passé ma grossesse à me trouver immonde car grosse (cqfd) et à me demander comment perdre tout ce poids au lieu de me réjouir d’avoir un corps qui fonctionnait et qui allait me donner un bébé en bonne santé.

Mais j’ai la chance d’avoir 30 ans et d’être peut être un chouilla moins influençable qu’une jeune femme de 20 ans (et j’ai la flemme aussi), alors je regarde toutes ces modes de loin et suis juste triste de voir ce que l’on s’inflige jour après jour.

Est ce qu’un jour on pourra donner aux femmes d’autres ambitions que de devenir « fit » ? Peut on espèrer promouvoir la culture, l’intelligence, la beauté (dans son ensemble) chez une femme que sa maigreur comme modèle de réussite sociale ?

Toute cette tendance #healthier #fitter and co m’inquiète beaucoup pour les jeunes femmes d’aujourd’hui.

Je vais arrêter mon pavé mais aimerait beaucoup avoir vos avis sur le sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s